C'est probablement le roman de l'écurie qui en dit le plus long sur la société sud-coréenne d'aujourd'hui. Plus qu'un traditionnel r...

C'est probablement le roman de l'écurie qui en dit le plus long sur la société sud-coréenne d'aujourd'hui. Plus qu'un traditionnel roman noir anxiogène et paranoïaque, avec une enquête au cordeau et un suspense omniprésent -ce qu'il est aussi-, Le Jour du chien noir évoque surtout la dépression qui ronge le Pays du Matin calme; le chien noir désignant ce trouble causé par une détresse aux multiples causes. Manipulations, lobbies pharmaceutiques, gourou, week-ends "au vert", enquête qui patine, personnages peu engageants. Bref, un sacré bouquin!