Avec sa calvitie naissante et sa mine boudeuse de Droopy hollywoodien, il est connu pour poser des lapins aux réalisateurs, improviser sur les tournages en snobant les dialogues, jeter dans des piscines les gens qui ne lui reviennent pas et se pointer dans des endroits où on ne l'attend pas: concerts...

Avec sa calvitie naissante et sa mine boudeuse de Droopy hollywoodien, il est connu pour poser des lapins aux réalisateurs, improviser sur les tournages en snobant les dialogues, jeter dans des piscines les gens qui ne lui reviennent pas et se pointer dans des endroits où on ne l'attend pas: concerts rock, mariages, Bar Mitzvah... Bill Murray a grandi dans une famille catholique de Chicago au milieu de huit frères et soeurs. Il a partagé avec John Belushi ses délires les plus fous, puis aussi fugué en France avec femme et enfants. Sa mélancolie existentielle est devenue une incroyable force comique tandis que Bill, l'insaisissable, se forgeait une réputation d'homme le plus cool du monde. Le documentaire de Stéphane Benhamou tente de percer les mystères qui entourent mister Murray. Un mec que les rapports du lycée qualifiaient de carrément incontrôlable. Un acteur, un homme, qui se plaît encore aujourd'hui à subvertir les usages. Du Saturday Night Live qui a fait entrer la parodie la plus subversive dans les écrans de télé américains au Lost in Translation de Sofia Coppola en passant par la case chasseur de fantômes, Le Fantastique Bill Murray raconte le tournage chaotique d' Un jour sans fin (il a embauché une assistante sourde et muette pour faciliter sa communication avec le réalisateur Harold Ramis). Sa relation avec Wes Anderson (la folie douce bien réglée) et son entrée dans le cool absolu... Un portrait à son image: soigneusement décalé.