Comédie aux accents horrifiques traitant de la question de la liberté, de l'idée de faire peau neuve en affichant " un style de malade", Le Daim est un film mul...

Comédie aux accents horrifiques traitant de la question de la liberté, de l'idée de faire peau neuve en affichant " un style de malade", Le Daim est un film multi-couches qui vient gratter l'inconscient du spectateur en étirant la drôlerie, le malaise et l'étrangeté jusqu'à l'absurde. Traversé par des marottes chères au réalisateur de Rubber, Wrong et autre Réalité (processus de contamination et rapport fétichisé à un objet inanimé), ce récit obsessionnel offre à Jean Dujardin, formidable d'ambiguïté malade, l'un des meilleurs rôles de sa carrière -celui d'un mythomane à la dérive qui rêve de devenir le dernier être sur Terre à porter un blouson. Irrésistiblement givré, mais aussi étonnamment poignant.