Il y a quelques jours, l'immense Danyel Waro, icône du maloya réunionnais y donnait encore un concert explosif. C'était au Théâtre Molière, QG de Muziekpublique, à Ixelles. De quoi lancer, avec un peu d'avance, l'anniversaire de l'ASBL: les 6 et 7 avril prochains, elle fêtera officiellement ses 15 ans.
...

Il y a quelques jours, l'immense Danyel Waro, icône du maloya réunionnais y donnait encore un concert explosif. C'était au Théâtre Molière, QG de Muziekpublique, à Ixelles. De quoi lancer, avec un peu d'avance, l'anniversaire de l'ASBL: les 6 et 7 avril prochains, elle fêtera officiellement ses 15 ans. Pas mal pour une structure qui n'a jamais cherché la facilité. Son ambition? Promouvoir les musiques du monde traditionnelles, en s'appuyant d'abord sur ce qu'une capitale cosmopolite comme Bruxelles compte comme artistes venus de tous les continents. Chez Muziekpublique, on peut donc aussi bien programmer une grande voix ouzbèke qu'un virtuose de l'oud turc ou un groupe de cumbia colombienne. Pour cela, l'ASBL peut compter sur le Théâtre Molière, magnifique bonbonnière de 370 places, planquée dans l'une des galeries de Matonge. Depuis deux ans, elle a mis également sur pied pendant l'été le festival nomade Hide & Seek (déjà deux éditions au compteur). En outre, Muziekpublique organise des cours de musique, et a même muté en label, privilégiant les rencontres entre musiciens de cultures musicales différentes. Pour son week-end d'anniversaire, l'ASBL a d'ailleurs décidé de remettre ses projets maison en avant. Blindote sera par exemple de retour le 6 avril, réunissant musiques "malgache, mexicaine, turque, sénégalaise, arménienne et orientale", tandis que les dix musiciens de Refugees for Refugees, regroupant musiciens syriens, irakiens, pakistanais, afghans, tibétains et belges, occuperont, notamment, la même scène le lendemain. En tout, pendant deux jours, une trentaine d'artistes, d'une quinzaine de nationalités différentes. Le monde est un village...