Andi Watson, parallèlement à son travail pour des comics américains autour des bodybuildés en "caleçon-par-dessus-le-collant", explore la voie des relations humaines depuis pas mal d'années. Le style graphique des débuts, façon Dupuy/Berberian, a fait place à un dessin de plus en plus délicat et fragile mais toujours dans une veine vintage. Moins tapageuse que ses précédents t...