On a peu souvent, et c'est dommage, l'occasion de faire une percée dans la littérature -et par là-même dans l'intimité sociale- de Trinidad. En onze tessons nuancés et atmosphér...

On a peu souvent, et c'est dommage, l'occasion de faire une percée dans la littérature -et par là-même dans l'intimité sociale- de Trinidad. En onze tessons nuancés et atmosphériques, ce recueil donne à lire des héroïnes qui -qu'elles viennent de la classe enrichie au pétrole ou chapardent des canards- ont été éduquées à voir le mariage comme un sacrifice, bataillent pour une marge de manoeuvre, peinent à retrouver un rire franc qui s'élèverait au-dessus de la table. Certaines se sentent " ramboutans", confites dans la mélancolie et étrangères à leur île, d'autres ont des rêves peuplés de serpents avant des décisions importantes. Elles sont les vigies inquiètes d'une société en mutation, entre les traces coloniales et les aspirations présentes.