Alessandro Pignocchi est un auteur atypique: ancien chercheur en sciences cognitives et philosophie, il a une approche du médium BD très personnelle. Pour situer le personnage, il avait, dans ses précédentes productions, imaginé notre monde régi par des croyances animistes où un anthropologue jivaro tentait de sauver ce qui restait de la civilisation occidentale. Sous le haut patronage de Fabcaro, la star montante de l'humour, il nous plonge dans le plus médiatique des bocages français: la ZAD de Notre-Dame-des-Landes. Que reste-t-il à défendre après l'annonce du gouvernement d'abandonner le projet d'aéroport? Un espace libertaire peuplé de hippies violents défendant le droit à la défonce? Ou plutôt un laboratoire d'expérimentations de nouvelles formes de sociétés? En immersion totale et clairement du côté des zadistes, nous suivons le reporter dans le quotidien des rescapés, entre barricades, reconstruction et agriculture. Malgré quelques belles planches naturalistes à l'aquarelle, la force de l'auteur ne réside pas dans l'art séquentiel. Par contre, son talent est de nous faire réfléchir aux questions essentielles quant à l'avenir de notre société. Il imagine un dialogue entre lui et un CRS tentant de lui (nous) expliquer la pertinence -rien de moins- de l'exploration de nouvelles voies pour le futur de l'humanité. Salutaire!

D'Alessandro Pignocchi, éditions du Seuil, 128 pages.

7