Rencontrer Werner Herzog ( Aguirre, Nosferatu...) est une expérience peu banale. Charmant, le réalisateur munichois n'est point avare de confidences, bien souvent à la (dé)mesure de son cinéma. Le genre à vous raconter, par exemple, son arrestation mouvementée en Thaïlande sur un ton égal; après tout, l'homme qui vous parle en a vu d'autres, de Klaus Kinski au grizzly, et on en passe -comme lorsqu'il entreprit de traverser une bonne partie de l'Europe à pied pour s'en aller visiter Lotte Eisner sur son lit d'hôpital à Paris. De quoi forcer le respect, naturellement, une part de mythomanie dut-elle se glisser dans ses propos qui composent un concentré en 10 commandements de la méthode Herzog.
...