La réédition au format Blu-ray et en copie restaurée des classiques de King Hu se poursuit avec un de ses films les plus artistiques et les moins commerciaux. Le réalisateur de Dragon Gate Inn (1967) et A Touch of Zen (1970) signait en 1979 cette oeuvre d'une singulière longueur (plus de 3 heures) et d'une souveraine beauté. Shih Chun, un des acteurs préférés du cinéa...

La réédition au format Blu-ray et en copie restaurée des classiques de King Hu se poursuit avec un de ses films les plus artistiques et les moins commerciaux. Le réalisateur de Dragon Gate Inn (1967) et A Touch of Zen (1970) signait en 1979 cette oeuvre d'une singulière longueur (plus de 3 heures) et d'une souveraine beauté. Shih Chun, un des acteurs préférés du cinéaste taiwanais né à Pékin, y joue un jeune lettré qui a obtenu un travail de copie d'un texte bouddhiste, dont l'original est conservé dans un monastère lointain. Une fois sur place, le héros se verra mis en garde: le document sacré permettrait, dit-on, de libérer les âmes de défunts. Ho n'en perdra pas son enthousiasme, mais d'étranges rencontres vont se produire, indiquant que les avertissements n'étaient pas dépourvus de sens... L'histoire ne manque pas de faire penser à celle de Jonathan Harker dans le Dracula de Bram Stoker si génialement adapté par Murnau dans son Nosferatu de 1922. Pas de Dracula ici, mais des personnages féminins dont certains masquent, sous charme et beauté, une nature démoniaque. Hsu Feng, autre interprète chérie de King Hu, fait une création mémorable, dans un film où l'amateur de combats au sabre ou de kung-fu, alléché par les films précédents du réalisateur, sera déçu de ne trouver aucun affrontement du genre. Peu d'action violente au menu de La Légende de la montagne, mais beaucoup de mystère et de poésie, un peu d'horreur et des effets spéciaux de fumée, de disparitions, évoquant ceux des courts films de Méliès. La magie est omniprésente dans un film où les procédés favoris du cinéaste, zooms et chorégraphies aériennes compris, sont bien représentés. Avec une dimension philosophique où taoïsme et bouddhisme s'affrontent dans une nature magnifiée.