De Serge Coosemans, Éditions La Muette, 124 pages.
...

De Serge Coosemans, Éditions La Muette, 124 pages. 7 L'auteur est bien connu de nos services. Sur le site de Focus, Serge Coosemans dégaine en effet ses chroniques pop culture à intervalles réguliers. Avec un goût prononcé pour la polémique, voire le "trollage", et un certain sens de l'humour farce. Vertus que l'on retrouve au programme de La Guerre du son, essai court, nerveux et curieux, dont la subjectivité n'empêche pas la multiplication des points de vue.Il est donc question ici du son, et plus encore des nuisances qu'il peut engendrer à volume élevé, au point d'être considéré aujourd'hui comme un problème de santé publique. Selon les prévisions de l'OMS, on pourrait ainsi compter un milliard de sourds sur Terre d'ici 2050. Le bruit a pourtant toujours existé, rappelle Coosemans. Mais avec la modernité, il est devenu de plus en plus compliqué à tenir à distance. Cette lutte contre le boucan a par ailleurs eu tendance à se focaliser sur les musiques amplifiées. Ce qui ne manque pas de faire tiquer l'auteur, qui passe la seconde moitié du livre à disséquer l'actuelle "guerre du son", croisade "hygiéniste", menée notamment par les autorités: "Que l'on réglemente sévèrement et urgemment le bruit des avions, des moteurs et des travaux sur la voie publique me semble (...) logique, car c'est du boucan imposé, désagréable et dangereux (...). Sans disconvenir qu'ils peuvent être tout aussi nocifs, s'attaquer au nombre de décibels émis lors de concerts et en discothèque entre en revanche en conflit avec mon vieux fond libertaire." Pas question ici de nier, par exemple, le risque d'acouphènes. Mais ne faut-il pas privilégier la prévention, avance Serge Coosemans, à une "répression" qui priverait l'amateur de toute une série d'expériences musicales qui demandent un volume conséquent? La question est posée... L.H.