Elles arrivent le même jour dans le centre de désintoxication où les a conduites leur dépendance à la drogue. Céleste et Sihem vont nouer une amitié exclusive, ma...

Elles arrivent le même jour dans le centre de désintoxication où les a conduites leur dépendance à la drogue. Céleste et Sihem vont nouer une amitié exclusive, mal vue des autorités (médicale, administrative) mais un moment salutaire pour elles avant que leurs chemins s'écartent. Marie Garel-Weiss ( lire son interview en page 22) chronique cette relation, et le chemin d'une guérison espérée. Ses jeunes interprètes, Zita Hanrot (révélation du Fatima de Philippe Faucon) et Clémence Boisnard, jouent à merveille des personnages que l'on n'oubliera pas. L'aspect quelque peu démonstratif du parcours des deux filles n'empêche pas l'émotion de percer, sans pathos, avec une belle et parfois douloureuse justesse.