Annoncée comme "le Graal des fans de comédie musicale", King of Jazz sort de l'oubli dans une version fort bien restaurée, rendant justice à son Technicolor "travaillé"...

Annoncée comme "le Graal des fans de comédie musicale", King of Jazz sort de l'oubli dans une version fort bien restaurée, rendant justice à son Technicolor "travaillé". Le film de 1930 se présente comme une revue alternant numéro chantés et dansés, saynètes comiques et interludes divers avant un final impressionnant, illustration du concept de "melting pot" cher aux États-Unis, alors terre d'immigration accueillante. Bien sûr, Paul Whiteman n'a pas "inventé" le jazz! Mais ce chef de big band au physique rondouillard et au patronyme bien indiqué l'aura popularisé auprès du public blanc. Il aura aussi commandé à George Gershwin, dès 1924, sa Rhapsody in Blue dont une version est incluse dans le film, avec le compositeur au piano!