Djaïli Amadou Amal était la grande surprise du dernier carré prétendant au Prix Goncourt 2020, décroché par Hervé Le Tellier. Édité par la petite maison Emmanuelle Collas, son roman Les Impatientes touchait le lectorat francophone par son évocation très réaliste des...

Djaïli Amadou Amal était la grande surprise du dernier carré prétendant au Prix Goncourt 2020, décroché par Hervé Le Tellier. Édité par la petite maison Emmanuelle Collas, son roman Les Impatientes touchait le lectorat francophone par son évocation très réaliste des mariages forcés, nourrie de son propre vécu. L'autrice camerounaise se raconte au micro de La Couleur des mots, podcast coproduit par la Fnac et la plateforme d'ebooks Kobo. Née d'un père camerounais et d'une mère égyptienne, elle revient sur le poids de la tradition dans une famille plutôt aimante. Dès douze ans, les prétendants se pressent à sa porte. Elle dira oui à quatorze ans aux fiançailles avant d'être mariée à dix-sept ans où "tout a basculé". Séparée de son premier mari, elle épousera un homme qui s'avérera violent et enlèvera ses deux filles. Outre cette rencontre touchante, ce podcast français centré sur la littérature publie une série d'entretiens particulièrement bien menés avec divers auteurs d'origine diverse. Dans l'épisode qui lui est consacré, Négar Djavadi s'étend sur l'histoire de sa famille, son départ d'un quartier huppé de Téhéran pour un exil dans l'est parisien. À travers les voix de Mohammed Aïssaoui ou encore Andreï Makine, La Couleur des mots offre à découvrir des parcours passionnants dont la littérature se fait écho.