Six mois après, on ne l'a pas encore vraiment digéré. Les Diables rouges ont réussi leur Coupe du monde. Marqué des buts somptueux. Battu deux fois l'Angleterre. Éliminé le Brésil. Et term...

Six mois après, on ne l'a pas encore vraiment digéré. Les Diables rouges ont réussi leur Coupe du monde. Marqué des buts somptueux. Battu deux fois l'Angleterre. Éliminé le Brésil. Et terminé sur le podium. Mais la cruelle défaite en demi contre la France a rangé le but de David Platt, la faute allemande dans le rectangle sur Josip Weber et le but annulé de Wilmots au rang de futiles anecdotes. La Belgique n'était pas loin en juillet de remporter la plus prestigieuse des compétitions sportives. Pimenté par des interviews d'Eden Hazard, Romelu Lukaku, Vincent Kompany, Thibaut Courtois, Axel Witsel et Thomas Meunier, L'Épopée russe: je l'ai dit bordel (pour le même prix il aurait pu s'intituler " samba les couilles") retrace à coups d'anecdotes insolites le parcours des hommes de Martinez au pays de Poutine et fait revivre les moments forts de la campagne commentés par les joueurs eux-mêmes.