PRéSENTé PAR PHILIPPE REYNAERT.
...

PRéSENTé PAR PHILIPPE REYNAERT. Le Festival du film d'amour de Mons vient de dérouler son tapis rouge, et L'Envers de l'écran en profite pour étendre le sien sous les escarpins des plus glamours de nos comédiennes. Une émission sous la forme d'un best of dans lequel vient se glisser Yolande Moreau, certes très talentueuse, mais au potentiel érotique quand même plutôt restreint. Soit. Le très affable Philippe Reynaert amorce sa mensuelle avec une citation de Truffaut: "Le cinéma, c'est l'art de faire faire de jolies choses avec de jolies femmes. " Et c'est clair qu'elles sont souvent belles, les comédiennes de la Communauté française de Belgique. Cependant, elles n'hésitent pas à faire des choses très vilaines et très sales, à prendre des risques, à casser leur image... sans doute plus que celles d'à côté. Anne Coesens, Déborah François, Cécile de France et les autres ne ménagent pas leur peine pour se muer en "outils à raconter des histoires" (comme se qualifie la S£ur Sourire de Stijn Coninx). En témoignent une ribambelle d'extraits de films ponctuant une émission qui parlera surtout à ceux que passionnent les ressorts et coulisses du ciné. L'envers de l'écran, quoi. Tranché selon les thématiques abordées, ce gros gâteau réserve quelques anecdotes savoureuses. Comme cette manie qu'a Déborah François de rugir tel un tigre pour décompresser avant les prises, comme le récit d'une scène d'amour entre Yolande Moreau et Olivier Gourmet, ou comme l'explication de la difficulté pour Pauline Etienne de se faire taquiner sur sa sexualité dans une séquence d' Eleve libre... Un patchwork courant sur les 6 saisons qu'aura duré l'émission de Philippe Reynaert telle qu'on la connaît. Pas qu'elle soit appelée à tomber le rideau, non, mais elle est vouée à une mue prochaine. Jusqu'à l'aboutissement du nouveau projet rentré par Philippe Reynaert, la RTBF continuera à diffuser des pots-pourris des meilleurs moments de l'émission. Un programme qui est, rappelons-le, l'une des seules occasions de parler de cinéma en télévision... La RTBF a en effet supprimé le Screen d'Hugues Dayez et Cathy Immelen (cette dernière présentant quand même toujours l'agenda ciné et assurant des chroniques dans Sans Chichis, sur La Deux) et RTL n'a carrément aucune case spécifique consacrée au 7e Art dans sa grille. Même en France, les programmes dédiés au genre vivotent. Un différend entre le petit et le grand écran? Godard disait: "Quand on va au cinéma, on lève la tête. Quand on regarde la télévision, on la baisse." Myriam Leroy