Balayé par la photographie numérique -qu'il a inventée-, Kodak bouge encore. L'ex-titan devenu un spécialiste de l'image parmi d'autres capitalise ainsi sur le succès de la photographie instantanée av...

Balayé par la photographie numérique -qu'il a inventée-, Kodak bouge encore. L'ex-titan devenu un spécialiste de l'image parmi d'autres capitalise ainsi sur le succès de la photographie instantanée avec son nouveau Smile Classic. Concurrent du Fujifilm Instax, ce dernier imprime des photos plus larges, sur un format (presque) carré de 8,25 x 10,7 cm. L'appareil surmonté d'un objectif escamotable ne s'embarrasse guère de réglages pro. Automatisant son exposition et son focus, l'instantané de 16 millions de pixels imprime également des photos de smartphone via une appli en liaison Bluetooth. Chaque pression se solde par le tirage d'une photo utilisant la technologie Zink (pour "Zéro Ink"). À près d'un euro par prise (ses feuillets se vendent aux alentours de 37 euros pour 40 unités), on y réfléchira donc à deux fois avant d'appuyer le déclencheur. Le Smile Classic se vend, lui, aux alentours de 140 euros. Le prix à payer pour revivre les sensations photos originelles.