À force, Battles va finir par devenir un projet solo. Au départ, ils étaient quatre. Comme les mousquetaires. Puis Tyondai Braxton s'est éclipsé. Le groupe new-yorkais a poursuivi l'aventure à trois. Obligé une première fois de se réinventer, de concevoir autrement sa musique à géométrie variable, aux rythmes mathématiquement débridés. Indestructible, Battles n'est plus aujourd'hui composé que du bidouilleur Ian Williams et du gigantesque batteur John Stanier. Le projet a cette fois survécu au départ du bassiste Dave Konopka. " Il nous a dit qu'il en avait assez, qu'il ne voulait plus continuer, raconte Stanier dans un café bruxellois. Ce sont les tournées, je pense, qui l'embêtaient. Il n'était peut-être pas super fan non plus de la direction qu'on voulait prendre. Je ne sais pas vraiment en fait. Il a juste décidé de partir."
...