"Vréel 3"

Troisième album en un an et demi pour l'hyperproductif Kekra (pour autant de mixtapes), et toujours pas l'once d'une vraie ligne directrice. C'est sans doute...

Troisième album en un an et demi pour l'hyperproductif Kekra (pour autant de mixtapes), et toujours pas l'once d'une vraie ligne directrice. C'est sans doute ce qui attire le plus dans le parcours du rappeur de Courbevoie: cette capacité à enchaîner à la fois les fulgurances et le grand n'importe quoi, les audaces et les facilités coupables. Apparaissant toujours masqué, il ne tient visiblement pas à s'enfoncer dans la mêlée hip-hop. Il préfère se contenter de faire un pas de côté, menant sa barque à sa guise. C'est d'ailleurs dans ces moments-là qu'il est le plus efficace et intéressant, piochant dans le 2-step anglais (Charbonne, Pas millionné, Tiekson ou l'irrésistible Tout seul et son clip retrogaming), ou mélangeant trap et g-funk (Intermission).