Il n'y a rien de plus frustrant qu'être soulevé par une proposition artistique et ne pas pouvoir en rendre compte pour une question de... dates. Cas d'école pour From Me My Shadow, une enthousiasmante exposition à la Fondation Moonens qui s'est achevée le 23 juin. On pouvait y découvrir les travaux de quatre artistes frais émoulus -Clara Marciano ( lire ci-contre), Filip Harna, Émilie Terlinden et Florence Laprat- ayant bénéficié du programme de résidence en atelier. Articulé sur trois niveaux, le propos galvanisait par la force de son déploiement à la fois généreux et expérimental. Bonne nouvelle, tout n'est pas perdu pour qui rêverait d'un rattrapage. Deux des plasticiens -Émilie Terlinden et Filip Harna- participeront à KANAL Fabrik, événement nocturne dédié à la jeune création qui mettra fin à la phase de préfiguration de l'ancien garage Citroën. Une partie des oeuvres contemplées rue Philippe de Champagne se retrouveront sous les verrières du bâtiment du quai aux Péniches. Cette déterritorialisation excite l'oeil qui en anticipe déjà les effets. Pour qui n'aurait pas eu la chance de découvrir la monstration initiale, on ne saurait trop recommander de parcourir les milliers de mètres carrés de Kanal à la recherche de la signature d'Émilie Terlinden. La pratique de la jeune femme est d'une totale pertinence en ce qu'elle soumet l'image à un vertigineux processus de décomposition-composition. Elle sélectionne et coupe, plie et déforme, photographie et peint. Cette forge ayant " le goût du détail hollandais plutôt que celui de la chair italienne", c'est l'intéressée qui souligne, laisse entrevoir ce que l'on oublie trop souvent: une représentation en dissimule en réalité mille autres. Ce potentiel libéré de l'image, qu'il soit restitué à la faveur d'une toile, d'une sorte de cocotte en papier ou par la magie d'un praxinoscope (ce jouet optique donnant l'illusion du mouvement), réenchante le voir. Il bouleverse. Comme un certain " pan de mur jaune" chez Marcel Proust.

KANAL, quai des Péniches, à 1000 Bruxelles. Le 29/06 (de 20 h à 8 h).

www.kanal.brussels