Troisième long métrage en quinze ans pour l'Américaine Miranda July ( Me and You and Everyone We Know), qui s'essaie cette fois au film de casse revisité en mode icono...

Troisième long métrage en quinze ans pour l'Américaine Miranda July ( Me and You and Everyone We Know), qui s'essaie cette fois au film de casse revisité en mode iconoclaste indé. Dans cette comédie tendre et barrée passée par Sundance et Deauville, un trio d'hurluberlus rodés aux petites magouilles se confronte aux limites des liens familiaux qui les rattachent les uns aux autres. C'est l'éveil tardif à l'amour et à la tendresse, hors d'une emprise abusive, que chronique au fond Kajillionaire... Assez réjouissant dans sa première partie, le film ne tient hélas pas toutes ses promesses sur la distance, mais n'en recèle pas moins son précieux lot d'idées folles joliment mises en forme. À voir.