Quand l'oeil est fatigué de l'avalanche d'images contemporaines, il peut être bon et apaisant de remonter les siècles vers ces jours où l'image se faisait rare et précieuse. En la matière, Google Arts & Culture effectue un travail qui mérite d'être souligné. On pense tout particulièrement au nouveau mini-site que la marque du célèbre moteur de recherche a consacré à Johannes Vermeer (1632-1675). Nul ne l'ignore, les toiles délicates du peintre néerlandais sont un régal pour le regard et l'esprit. C'est avec avidité que l'internaute accueille les informations, qu'elles concernent sa biographie -on apprend par exemple qu'il eut quinze enfants... - ou son oeuvre -bien vu l'intéressante enquête qui s'applique à géolocaliser l'emplacement du fameux tableau La Ruelle, seule scène extérieure connue de l'auteur de l'inoubliable Jeune Fille à la perle. Instructive est également la section qui détaille son usage des couleurs, notamment le fameux bleu d'outremer, pigment ultra-onéreux obtenu à partir de lapis-lazuli importé d'Afghanistan en vue d'être réduit en poudre. Pas trop branché détails et anecdotes? Pas d'inquiétude, l'attrait principal de ces pages consiste à présenter ses 36 chefs-d'oeuvre -disséminés entre 18 musées- en version numérique de très haute définition.

artsandculture.google.com/project/ vermeer