THRILLER DE KEVIN MACDONALD. AVEC RUSSELL CROWE, BEN AFFLECK, JASON BATEMAN. 2009.
...

THRILLER DE KEVIN MACDONALD. AVEC RUSSELL CROWE, BEN AFFLECK, JASON BATEMAN. 2009. Kevin MacDonald est ce jeune réalisateur qui s'est fait connaître avec le percutant Dernier roi d'Ecosse, évocation stupéfiante des rapports entre un jeune médecin britannique et le dictateur africain Idi Amin Dada. Jeux de pouvoir confirme le talent d'un cinéaste sachant choisir de bons sujets, et possédant les moyens créatifs nécessaires à les traiter au mieux. Le film appartient au sous-genre du thriller journalistico-politique, lequel connut son âge d'or dans les années 70, avec des sommets comme A cause d'un assassinat et Les Hommes du Président, 2 films signés du même metteur en scène, Alan J. Pakula. Le héros de Jeux de pouvoir s'appelle Cal McAffrey, et est un reporter chevronné, préférant aux nouvelles technologies les bonnes vieilles méthodes du journalisme traditionnel. Il est envoyé sur une affaire de crime assez mystérieuse quand il apprend la mort brutale d'une jeune assistante d'un homme politique en vue. Ce dernier, Stephen Collins, est le meilleur ami de Cal. Et lorsque le scandale le touchera (il avait une liaison avec la disparue), l'élu, membre en vue du Congrès, viendra se confier au journaliste. Cal se retrouvant pris entre loyauté personnelle et devoir professionnel, d'autant qu'il s'apercevra que les 2 affaires (le crime qu'il suit et la mort de l'assistante) sont probablement liées... Russell Crowe est une fois de plus excellent dans le rôle du reporter intègre, confronté à des choix délicats. Ben Affleck est également convaincant en politicien désemparé, tandis qu'Helen Mirren campe savoureusement une rédactrice en chef à qui on ne la fait pas. On remarque aussi Rachel McAdams, une des meilleures jeunes comédiennes du moment, dans le personnage d'une collègue de travail devenant un peu plus que ça dans la vie de Cal le solitaire. Une interprétation de choix, pour un film mêlant crime et scandale sexuel, collusion entre politique et lobby militaro-industriel, avec les armes du thriller à suspense mais aussi une véritable profondeur humaine. Sans oublier un fameux rebondissement final, élément sans lequel ce genre de film ne pourrait pas être une réussite. LOUIS DANVERS