Rejoignant d'un pas tranquille une terrasse ensoleillée de la Mamounia, Jeremy Irons semble parfaitement dans son élément. "Le festival est agréable, n'est-ce pas?" , commence-t-il avec l'assurance du connaisseur, lui qui était de la première édition de la manifestation marrakchie, en 2001, au lendemain des attentats du 11 septembre, avant d'en présider, deux ans plus tard, le jury courts métrages. L'acteur britannique entretient d'ailleurs un lien étroit avec le Maroc, puisqu'il y a encore tourné And Now... Ladies and Gentlemen, de Claude Lelouch, et Kingdom of Heaven, de Ridley Scott, avant donc d'être, aujourd'hui, l'objet d'un hommage dans le cadre du 14e festival de Marrakech. Un événement dont il se plaît à rappeler l'importance: "Dans le contexte présent, avec toute l'injustice qui semble présider à la marche du monde, les films, et ...