" Je sens les bestioles sortir de leurs cocons dans mes coudes et mes genoux, prêtes à entamer leur défilé dans mes bras et mes jambes, à grouiller dans le bas du dos, à cracher leur poison dans mon ventre. Je me suis shooté léger avant de partir, pas ass...

" Je sens les bestioles sortir de leurs cocons dans mes coudes et mes genoux, prêtes à entamer leur défilé dans mes bras et mes jambes, à grouiller dans le bas du dos, à cracher leur poison dans mon ventre. Je me suis shooté léger avant de partir, pas assez de dope, et je n'en ai pas emporté suffisamment pour le long terme." Dans la vie, la tête et le corps de l'ex- soldat Broussard, cinq ans après la fin de la guerre du Viêtnam, ça ne va pas fort. Et pour cause: il semble être le seul survivant d'une opération secrète menée par la CIA au Laos, et qui consistait à foutre les jetons aux Viêt Congs comme jamais, à coup de drogues, de tortures, de bandes-son effrayantes et de voix altérées suggérant des âmes errantes. Une tentative de guerre psychologique basée sur des faits réels, qui donne le la à un roman atypique d'un bout à l'autre, inclassable, tourmenté et parfois narré sous amphétamines, au fur et à mesure que le lecteur s'enfonce dans les cauchemars hallucinés de Broussard. On cite beaucoup Apocalypse Now pour situer le roman de T.E. Grau. Dans le genre horreur psychologique post-Viêtnam, il nous a plutôt rappelé L'Échelle de Jacob. Énorme compliment.