Il est des couples iconiques qui se jouent des assignations. Celui formé par Suzanne Malherbe (1892-1972) et Lucie Schwob (1984-1954), nièce de l'auteur Marcel Schwob, méritait d'être conté. Elles se rencontrent à l'adolescence et leur attraction es...

Il est des couples iconiques qui se jouent des assignations. Celui formé par Suzanne Malherbe (1892-1972) et Lucie Schwob (1984-1954), nièce de l'auteur Marcel Schwob, méritait d'être conté. Elles se rencontrent à l'adolescence et leur attraction est si grisante qu'aussitôt elles forment une équipe, la première dessinant, la seconde écrivant. Refusant tout cadre (mariage, progéniture) imposé, Lucie devient Claude Cahun et encourage la narratrice à se choisir elle aussi une peau hors genre: elle sera Marcel Moore. En 1922, leur arrivée à Paris est un tourbillon. De Michaux admiratif et intime du couple à Breton que la rumeur dit perturbé par l'apparence tranchante de Claude, c'est tout un microcosme intellectuel et artistique qui revit dans des évocations vivaces. Dès 1937, Jersey sera leur île-refuge, même si elles finiront par y jouer périlleusement avec le feu avec l'occupant allemand. Tout au long de cette histoire d'amour flamboyante et sur le fil, vrai plaidoyer pour le libre arbitre, on sait gré à Thomson d'à la fois célébrer Claude/Lucie qui fut le moteur et resta en lumière et Marcel/Suzanne qu'il est temps de redécouvrir.