Les annonces de printemps des constructeurs de téléviseurs vont toutes dans le sens de l'intégration du flux Internet. Le record est remporté par Sony, dont 33 des 39 écrans Bravia annoncés cette année disposeront d'une connectivité Internet. Panasonic n'est guère loin, avec la promesse de 70 % de ses téléviseurs Viera "connectables" en 2011. LG, Samsung et Philips vont dans le même sens. Selon les analystes, la demande de télévisions branchées sur le Web devrait croître de 70 % d'ici 2012. Mais est-ce utile et, surtout, est-ce efficace?
...

Les annonces de printemps des constructeurs de téléviseurs vont toutes dans le sens de l'intégration du flux Internet. Le record est remporté par Sony, dont 33 des 39 écrans Bravia annoncés cette année disposeront d'une connectivité Internet. Panasonic n'est guère loin, avec la promesse de 70 % de ses téléviseurs Viera "connectables" en 2011. LG, Samsung et Philips vont dans le même sens. Selon les analystes, la demande de télévisions branchées sur le Web devrait croître de 70 % d'ici 2012. Mais est-ce utile et, surtout, est-ce efficace? Une question d'interfaceSi l'idée de consulter Internet sur un téléviseur est attrayante, le vrai défi des constructeurs de télévisions -et des opérateurs télé- est de développer une interface accessible via la télécommande de salon. Plusieurs fabricants préfèrent limiter l'accès à certains sites incontournables (YouTube, Facebook, Twitter, Skype...). La stratégie des constructeurs est parfaitement résumée par le slogan de Sony: " Le meilleur d'Internet sur votre écran TV. " Le meilleur, mais pas tout. Sony va toutefois un peu plus loin en proposant de surfer librement et d'effectuer des recherches sur le Net grâce à un navigateur Opera qui s'affiche sur l'écran de télé. Panasonic a, pour sa part, lancé un portail Viera Connect, qui diffuse pratiquement tout l'Internet sur un téléviseur, mais qui attribue des boutons d'accès direct aux sites incontournables. Quant à LG, il propose sa plate-forme "Smart TV", montrant que chaque constructeur a sa propre porte d'entrée sur le Net. Une piste évoquée est de remplacer la zappette par un smartphone, voire une tablette. Connectivité avec ou sans fil Si la connexion au Net se fait encore via une connexion filaire, la Wi-Fi fait lentement son apparition. Il suffit généralement de brancher sur l'écran un adaptateur USB Wi-Fi pour échanger du contenu multimédia au sein du foyer. La connexion DLNA se généralise pour permettre à tous les appareils conformes à ce standard (télévision, lecteurs DVD, etc) d'afficher du contenu personnel stocké sur n'importe quelle source de son réseau résidentiel Wi-Fi ou filaire. On peut aussi brancher des clés USB ou des disques externes pour profiter de leur contenu multimédia. Certains téléviseurs permettent même l'enregistrement direct d'une émission sur un disque dur externe via USB. Et si votre téléviseur n'est pas conçu pour recevoir l'Internet, il se vend aujourd'hui des adaptateurs sans fil capables, pour 130 euros, de déverser le flot Internet depuis un PC vers un téléviseur doté d'un port HDMI... Afficher une image Web sur un écran HD... Contrairement à une idée répandue, afficher une image Web sur un téléviseur Full HD demande des aménagements, sous peine de confronter le téléspectateur au phénomène de pixellisation. Les nouveaux modèles intègrent donc souvent un processeur d'images qui renforce la faible résolution des vidéos compressées en ligne ou proposées en Définition Standard (720 x 576) plutôt qu'en HD (1920 x 1080). Sony promet déjà la future mise à jour du firmware de ses téléviseurs pour pouvoir afficher le contenu d'un smartphone Android sur l'écran télé. On demande à voir. Une autre particularité des nouvelles dalles est de proposer un mode " dual view" permettant de partager l'écran en 2 pour surfer tout en suivant un programme télé traditionnel. L'application indispensable L'une des applications phare est Skype, qui squatte la plupart des téléviseurs IPTV connectés sur le Net. Tous les constructeurs mettent un point d'honneur à rendre l'usage de ce service aussi intuitif que possible. Tout ce qui précède explique la confusion qui règne. Il paraît certain que tant les opérateurs que les constructeurs se dirigent vers une offre Internet au contenu limité, mais dans un environnement d'utilisation confortable. TEXTE JEAN-CLAUDE VERSET