Du 5 juillet au 5 janvier

On s'en souvient, c'était en 2003, le Danois Olafur Eliasson marquait les esprits à la Tate Modern avec son The Weather Project, un dispositif recréant une mini-apocalypse écologique dans le Turbine Hall. Le voici qui revient sur les lieux du crime le temps d'une exposition s'amusant des phénomènes naturels indoor, à l'instar d'un tunnel de brouillard mesurant 45 mètres de long qui n'est pas sans rappeler le travail d'Ann Veronica Janssens (que l'on est d'ailleurs en droit de préférer).

Où: À la Tate Modern, Londres.

Infos: www.tate.org