Du 5 juillet au 5 janvier

On s'en souvient, c'était en 2003, le Danois Olafur Eliasson marquait les esprits à la Tate Modern avec son ...