Nouvelles émissions, changements de présentateurs, de chaîne et de jour de diffusion... À la télé française, à défaut de révolution, la rentrée est un peu synonyme de grand chambardement. Sur France 2, Thomas Sotto et Julia Vignali remplacent Laurent Bignolas aux commandes de Télémat...

Nouvelles émissions, changements de présentateurs, de chaîne et de jour de diffusion... À la télé française, à défaut de révolution, la rentrée est un peu synonyme de grand chambardement. Sur France 2, Thomas Sotto et Julia Vignali remplacent Laurent Bignolas aux commandes de Télématin (le week-end, il s'agira de Damien Thévenot et Maya Lauqué). Les Maternelles arrivent en provenance de France 5 et seront diffusées tous les jours à 9 heures 30. Et Léa Salamé épaulera Laurent Ruquier à la présentation de On est en direct. Depuis le 23 août, du lundi au vendredi à l'heure de l'apéro, Bruno Guillon anime un nouveau jeu combinant culture générale, adresse et hasard ( Chacun son tour) tandis que le week-end, c'est Alex Goude qui présente Y'a pas d'erreur? (et remplace les Z'Amours). Nagui, lui, qui abandonne Tout le monde veut prendre sa place à Laurence Boccolini, débarque aux commandes de The Artist, un télécrochet qui se voit déjà révéler les auteurs/autrices, compositeurs/ compositrices et interprètes de demain. Sur France 5, Samedi à tout prix, un hebdo présenté par Thomas Isle, traitera de la vie pratique et quotidienne d'un ton léger et C'est à vous s'étoffe avec une trentaine de minutes supplémentaires. Nostalgique? Tandis que Les temps changent présenté par Faustine Bollaert reprend le principe du Ça se discute de Jean-Luc Delarue, TF1 ressort Une famille en or des tiroirs. Bonjour tristesse...