Le voyage dans le temps peut-il modifier le destin funeste d'une histoire d'amour? Sur cette question maintes fois revisitée, Guillaume Nicloux brode, dans un exercice périlleux, un récit dép...

Le voyage dans le temps peut-il modifier le destin funeste d'une histoire d'amour? Sur cette question maintes fois revisitée, Guillaume Nicloux brode, dans un exercice périlleux, un récit déprimé et sombre, aux frontières du réalisme sentimental et du fantastique un peu absurde. Inconsolable après sa rupture avec Louise, Vincent traîne son spleen de jour (boulot de vendeur dans une boutique d'aquariums) comme de nuit (soirées arrosées et poudrées). Lorsqu'il se fait livrer par erreur un cube qui a la surprenante vertu de servir de machine à remonter le temps, il va tenter patiemment de reconquérir sa belle. Habités, Gaspard Ulliel et Freya Mavor souffrent comme des junkies en manque dans ce jeu de l'amour et du hasard aux dimensions métaphysiques, qui pêche par ses enjeux artificiellement construits et sa résolution prévisible.