On a connu Silvio Soldini, le réalisateur transalpin de Pane e tulipani et Cosa voglio di più, (nettement) plus inspiré que dans cette Couleur cachée des c...

On a connu Silvio Soldini, le réalisateur transalpin de Pane e tulipani et Cosa voglio di più, (nettement) plus inspiré que dans cette Couleur cachée des choses où il orchestre la rencontre puis la romance qui unit bientôt un publicitaire ultra connecté et une ostéopathe ayant perdu la vue. Ponctuellement attachant mais cousu de fil blanc, le film avance lesté d'enjeux pour le moins insistants -il s'agit bien évidemment de ne pas se fier aux apparences- et ne se fait jamais faute d'appuyer les paradoxes sur lesquels se construisent ses protagonistes: il voit tout mais passe à côté de l'essentiel, elle est aveugle mais tellement clairvoyante. Objectivement un peu court.