Avec -au moins- 24 interprétations du répertoire dylanien, le nonagénaire (1929) a été le premier musicien français à explorer dans la l...

Avec -au moins- 24 interprétations du répertoire dylanien, le nonagénaire (1929) a été le premier musicien français à explorer dans la langue hexagonale des titres aussi fameux que Blowin' in the Wind ( Dans le souffle du vent) ou Knockin' On Heaven's Door ( Knock Knock ouvre-toi porte du ciel...). Et ce, dès le début des années 60, amenant au public francophone les textes américains, plutôt opaques dans leur version originale. Un petit plus pour l'album d'une autre grenouille, Francis Cabrel, qui en 2012, avec Vise le ciel, fait uniquement de reprises dylanesques, réussit le pari toujours complexe, d'amener l'idiome anglophone dans le sud-ouest et au-delà, avé l'accent.