Dans les années 60, certains médecins la considéraient comme une maladie neurologique et pratiquaient la lobotomie. Dans les années 70, avec les techniques dites aversives, une érection pouvait valoir des décharges électriques. En 2019...

Dans les années 60, certains médecins la considéraient comme une maladie neurologique et pratiquaient la lobotomie. Dans les années 70, avec les techniques dites aversives, une érection pouvait valoir des décharges électriques. En 2019, l'homosexualité est encore et toujours considérée par certains comme une altération de la santé. Avec, à la clé, des thérapies de conversion justifiées par la psychanalyse et le christianisme. " J'ai aidé des centaines de personnes grâce à ma thérapie. Des personnes qui ont des sentiments homosexuels non désirés. Et j'ai réalisé leur rêve hétérosexuel" , prétend un illuminé. Une mère raconte s'en être remise à l'église en découvrant l'homosexualité de son enfant. Son fils revient sur le traitement que lui avait réservé une association catholique. Confessions, rituels, prières, exorcisme... Parfois obligé à l'infiltration et à la caméra cachée, le documentaire de Bernard Nicolas se promène aussi en Allemagne à la rencontre de médecins peu scrupuleux qui prétendent "guérir" l'homosexualité. Une plongée effrayante au milieu de discours glaçants, de théories vaseuses et de tortures mentales...