Daniel Linssen égarait le gamer dans une tempête de sable sur Sandstorm et générait des planètes aléatoires sur Planetarium. Après les fenêtres...

Daniel Linssen égarait le gamer dans une tempête de sable sur Sandstorm et générait des planètes aléatoires sur Planetarium. Après les fenêtres en trompe-l'oeil de Windowframe, le plus créatif des indés australiens revisite encore avec un talent désarmant l'idée de platformer sur Holey Hell. On y parcourt de l'intérieur une succession de cercles. Y trouver une clef ouvrant une porte déverrouille le niveau suivant. Sol mou, pics, contrôles inversés (lorsqu'on a la tête en bas), mouettes capricieuses... Une série d'obstacles bloquent cette progression aussi jubilatoire que stylée.