Les playlists seraient-elles en train de tuer les albums? L'hypothèse soulevée par un dossier étoffé du Guardian questionne. En ligne de mire, Spotify et ses playlists d'humeur hip-hop (RapCaviar) ou c...

Les playlists seraient-elles en train de tuer les albums? L'hypothèse soulevée par un dossier étoffé du Guardian questionne. En ligne de mire, Spotify et ses playlists d'humeur hip-hop (RapCaviar) ou chill (Afternoon Acoustic) qui dictent leur loi en drainant parfois près de trois millions d'abonnés. Selon le quotidien britannique, certains songwriting se calibrent à ces sélections. Une version moderne, en somme, du diktat des tops 40 de la bande FM anglo-saxonne. L'idée qu'un artiste développe un concept, raconte une histoire et ouvre des parenthèses n'aurait plus sa place au sein des services de streaming musical. L'hypothèse n'est pas farfelue vu que la nature même du Web ne favorise pas la concentration. Réalisé sur 3104 personnes, un sondage commandé l'an dernier par la Music Business Association (à l'institut Loop) pointait d'ailleurs que les playlists de services de streaming occupaient désormais 31 % du temps d'écoute, contre... 22 % pour les LP. https://tinyurl.com/ya2dh3ke M.-H.T.