Dans Rabbit Hole, le nouveau film de John Cameron Mitchell ( Hedwig and The Angry Inch, Shortbus) prochainement sur nos écrans, la Canadienne d'origine coréenne joue le (second) rôle d'une mère de famille pleurant son enfant. Rencontre avec une femme heureuse, épanouie mais quelque part prise au piège de ses envies.
...

Dans Rabbit Hole, le nouveau film de John Cameron Mitchell ( Hedwig and The Angry Inch, Shortbus) prochainement sur nos écrans, la Canadienne d'origine coréenne joue le (second) rôle d'une mère de famille pleurant son enfant. Rencontre avec une femme heureuse, épanouie mais quelque part prise au piège de ses envies. C'est quoi, d'un point de vue d'acteur, la différence entre Rabbit Hole et Grey's Anatomy? Il s'agit du même processus mais je travaille sur cette série télé depuis plus de 6 ans. J'ai joué dans 130 épisodes. Je ne vous donne pas un cours de math. Mais ça fait plus de 1000 heures d'antenne. Rabbit Hole, j'ai juste participé au début et à la fin de son tournage. J'arrive, je sais ce que je suis censée faire, je le fais. Puis je retourne bosser avec la famille. Dans Grey's, j'essaie de donner du bon temps aux téléspectateurs. De permettre aux gens de se changer les idées. Ce qui est l'essence de la télévision aujourd'hui et pas du tout la vocation d'un film comme Rabbit Hole. Vous abordez les 2 de la même façon? Je ne fais pas autant attention à la ponctuation du script de Grey's que je respecte le scénario d'un projet comme Rabbit Hole. Sans doute parce que ce n'est pas nouveau. Dans Grey's, on en est quand même arrivé au stade où l'on tourne les scènes d'opération à la dernière minute... Ce film peut-il vous ouvrir de nouvelles perspectives? Je n'y ai pas participé pour me faire mousser ou permettre à ma carrière de décoller au cinéma. Mais parce que le script était incroyable et parce que les gens avec qui il me permettait de travailler étaient formidables. Croyez-le ou non, j'aime ma série. Vous devez tout de même nourrir d'autres envies? La première chose, la première réalité, c'est que j'ai signé un contrat de 8 ans et que je suis encore liée au feuilleton pour 2 saisons. Alors, comment j'y fais face? Est-ce que je me tape la tête contre les murs tous les jours parce que j'ai dû refuser une pièce au Manhattan Theatre Club? Parce que c'est peut-être ce que je veux faire, du théâtre. À quoi bon? C'est compliqué, vous savez, d'être une actrice et de se trouver des rôles profonds. Et dans le marché actuel, je peux vous dire que ça devient de plus en plus difficile. Avoir l'occasion de travailler quotidiennement et d'incarner un personnage fantastique, même si certains éléments sentent la vieille chaussette, si tu es fatiguée de certaines choses ou ne trouves plus vraiment de défi à relever, reste une chance incroyable. Il y a toujours des attentes en ce qui me concerne. Et je ne vois pas pourquoi je laisserais tout tomber. Rabbit Hole ne m'a procuré que 4 jours de travail. Parce que c'est un film à petit budget. Parce que les horaires de tournage étaient serrés. Moi, je suis comédienne. J'aime jouer tous les jours... J.B.