Le hip-hop, partout, tout le temps. Après l'exposition Yo! au Bozar, sur l'histoire du mouvement à Bruxelles, le hip-hop continuera d'agiter l'agenda musical de ces prochaines semaines. Et pas seulement dans les salles de concert. Du 14 au 17 septembre, c'est Détours, le "festival en arts urbains" qu...

Le hip-hop, partout, tout le temps. Après l'exposition Yo! au Bozar, sur l'histoire du mouvement à Bruxelles, le hip-hop continuera d'agiter l'agenda musical de ces prochaines semaines. Et pas seulement dans les salles de concert. Du 14 au 17 septembre, c'est Détours, le "festival en arts urbains" qui viendra mettre son grain de sel. Collant à l'éclectisme des différentes disciplines du hip-hop, il sera question de "créations en danse urbaine, musique, performances et street art". Au rayon des concerts, par exemple, la Maison des cultures de Saint-Gilles proposera, entre autres, un open mic, suivi d'une affiche en trois temps (le duo Him & I, le groupe Détective Fou, ainsi que les zozos du 77). Lors du dimanche sans voiture, la galerie Ravenstein, lieu historique du hip-hop bruxellois s'il en est, accueillera de son côté la battle de danse internationale Abstrkt, avant d'enchaîner avec l'afterparty de l'expo Yo!. Ce n'est pas tout. Quelques jours plus tard, ce sera au tour du festival Expressions urbaines de dérouler son programme à Ixelles. À l'occasion de ses dix ans, l'événement entièrement gratuit, organisé sur la dalle du Parlement européen, a prévu une affiche rap 100 % francophone. Sont ainsi notamment annoncés, le 30 septembre prochain, Faf Larage, Don Choa et DJ Djel de la Fonky Family, mais aussi des régionaux de l'étape, comme l'Or du commun ou la chanteuse soul Roxy Rose. Détours, du 14 au 17/09. www.detoursfestival.be Expressions urbaines, le 30/09. www.feu2017.be L.H.