Chouette, il y a une vie après Facebook. Quelques semaines déjà que l'auteur y a fermé son compte très suivi ("Hervé Bourhis Preservation Society"). On était inquiet, on ne devait pas: " C'est merveilleux, je revis! Et je suis sur Instagram, ça correspond plus à mon métier qui est de montrer des images, même si être absent du plus gros réseau social au monde risque de me faire disparaître professionnellement. En revanche, je bosse beaucoup mieux, et je retrouve la concentration d'avant!" Et là, c'est à nous de le rassurer: aucun risque que...