"Notes from Vinegar Hill"

Dès qu'ils ont débarqué il y a 20 ans, les frangins d'Herman Düne, nés dans une famille juive suédo-marocaine, ont donné des allures d'Amérique ...

Dès qu'ils ont débarqué il y a 20 ans, les frangins d'Herman Düne, nés dans une famille juive suédo-marocaine, ont donné des allures d'Amérique à la scène parisienne. L'aîné André ayant filé à Berlin (il se fait désormais appeler Stanley Brinks), le projet ne repose plus aujourd'hui que sur les épaules du seul David Ivar parti s'installer aux États-Unis. Enregistré pendant le confinement, Notes from Vinegar Hill fait référence au quartier où il vit à San Pedro (Californie), parle d'isolement, de la condition de migrant et de la vie avec ses trois chats. Dommage que ces douze nouveaux titres, au demeurant bien foutus, sentent un peu trop la poussière, la country et la vieille Americana.