C'est son huitième album et le premier dont le titre, Further, ne fait pas référence à sa chère ville de Sheffield. Richard Hawley n'est pas tombé sur la tête. Pas plus qu'il n'est devenu amnésique ou n'a pris en grippe l'ancienne cité sidérurgique où il a passé toute son existence. L'ancien membre de Pulp vient d'ailleurs de participer à la création d'une comédie musicale qui la raconte, Standing at the Sky's Edge du nom de l'un de ses albums. "C'est un producteur londonien qui m'a approché. J'étais assez inquiet. Suspicieux. Et pour être honnête, j'ai même ri, me disant que c'était une idée complètement stupide. Le Magicien d'Oz, The Sound of Music... Je n'aime pas les comédies musicales. En plus, j'ai trois enfants et comme tous les parents, j'ai été torturé avec des Disney.Le mec a commencé par me résumer assez sommairement ce qu'il voulait." Soit raconter l'histoire de la Grande-Bretagne d'après guerre à travers celle d'un bloc d'appartements de Sheffield. Le Park Hill Estate.
...