Rien ne vaut un bon storytelling. En pop plus qu'ailleurs. En effet, tout se passe comme si, désormais, la musique ne suffisait plus tout à fait. Elle reste certes indispensable, mais si elle veut s'assurer de toucher le plus grand nombre, elle fera rarement l'économie d'une "bonne" histoire. À bien des égards, Ariana Grande en a longtemps manqué. Le pitch? Celui d'une lolita pop, façon Britney Spears ou Christina Aguilera. Soit un itinéraire passant par la comédie musicale et la télé (la série ado Victorious sur Nickelodeon). Avec, cerise sur le gâteau, l'omnipotent Max Martin, king of the divan du tube XXL (de Katy Perry à The Weeknd, en passant par......