Quatrième long métrage des frères Safdie, Good Time débute par un braquage foireux. Si Connie (Robert Pattinson) s'en sort sans trop de casse, son frère Nick (Benny Safdie), déficient mental léger, a moins de ...

Quatrième long métrage des frères Safdie, Good Time débute par un braquage foireux. Si Connie (Robert Pattinson) s'en sort sans trop de casse, son frère Nick (Benny Safdie), déficient mental léger, a moins de chance, échouant dans un lit d'hôpital après avoir été arrêté. Et de ne laisser d'autre choix à son aîné que de payer sa caution ou le faire évader, deux hypothèses hautement hasardeuses à l'origine d'une nuit sous haute tension. À sa suite, les réalisateurs réinventent la géographie new-yorkaise en mode halluciné, le temps d'une cavale électrique menée au son de Oneohtrix Point Never. En ressort un thriller en forme de very bad trip chargé en adrénaline, équipée sauvage semblant se précipiter vers l'abîme sans espoir de retour, en un mouvement que Robert Pattinson habite d'une intensité désespérée. Une réussite majeure, ayant fait l'effet d'une secousse tellurique sur le festival de Cannes 2017. Et un film à (re)découvrir d'urgence.