Jackie Chan avait lancé la vogue du polar kung-fu à Hong Kong dans les années 70. Durant la décennie suivante, du sang neuf y fut injecté sous la forme d'une prise de pouvoir des femmes. Pas derrière la caméra, mais devant, où des héroïnes d'action jouant de la gâchette, des poings et des pieds reléguèrent les hommes au rang de faire-valoir. Sitôt né en 1985 avec un film intitulé... Yes, Madam! (avec Michelle Yeoh), le sous-genre fut baptisé Girls with Guns. Très vite après vint Angel, dont le succès fou inspira une foultitude de titres comprenant c...