"I Grow Tired But Dare Not Fall Asleep"

Tout au long de sa discographie, entamée il y a un peu moins de dix ans, Ghostpoet s'est posé en expert du désespoir, ruminant ses états d'âme noct...

Tout au long de sa discographie, entamée il y a un peu moins de dix ans, Ghostpoet s'est posé en expert du désespoir, ruminant ses états d'âme nocturnes dans une musique ténébreuse, toujours un poil revêche -un peu comme si Tricky avait remplacé Ian Curtis au sein de Joy Division. Autant dire que dans les circonstances actuelles, le Londonien boit du petit lait. "I wanna die", glisse-t-il dès l'entame, sur Breaking Cover. Évidemment, Obaro Ejimiwe, de son vrai nom, n'oublie pas d'enrober son cafard et ses récriminations (sur la politique, le racisme, etc.) d'un humour à froid. Et s'il ne fait pas évoluer foncièrement sa palette de couleurs, il l'utilise toujours avec un vrai panache et un magnétisme intact.