"Istikrarli Hayal Hakikattir"

Faut-il y voir une réaction au pouvoir de plus en plus autoritaire du président Erdogan? En tout cas, le rock psychédélique turc n'a peut-être jamais été a...

Faut-il y voir une réaction au pouvoir de plus en plus autoritaire du président Erdogan? En tout cas, le rock psychédélique turc n'a peut-être jamais été aussi populaire. Pour preuve, le statut qu'a gagné ces dernières années une chanteuse comme Gaye Sue Akyol. Née en 1985, la jeune Stambouliote invoque autant David Bowie ou la surf music que la légende Selda Bagcan. Il y a deux ans, elle sortait ainsi Hologram Imparatorlugu, premier album distribué à l'international. Toujours sur le prestigieux label Glitterbeat, elle enchaîne avec Istikrarli Hayal Hakikattir, qui pousse la formule encore un peu plus loin, tout en la simplifiant. Moins tortueux que son prédécesseur, il continue malgré tout de dégager une poésie et un charme captivants.