Avec Frantz, film en noir et blanc et en allemand situé au lendemain de la guerre 14-18, François Ozon s'...

Avec Frantz, film en noir et blanc et en allemand situé au lendemain de la guerre 14-18, François Ozon s'attaque à l'exercice du remake, et pas n'importe lequel encore bien, puisqu'il s'inspire de Broken Lullaby (L'homme que j'ai tué), d'Ernst Lubitsch. La réussite exemplaire de l'entreprise tient sans doute, pour le coup, à la distance qu'il prend avec son modèle, en modifiant le point de vue -pour en adopter, comme souvent dans son cinéma, un féminin-, et rajoutant une seconde partie à l'histoire originale... J.F.PL.