Artiste et fondatrice de l'excellente biennale d'Enghien, Myriam Louyest a été sollicitée par la Maison des Arts de Schaerbeek pour signer une proposition au départ de la collection communale. L'idée est féconde, qui permet de croiser des oeuvres amassées depuis le XIXe siècle et un regard sensible posé tant sur le monde d'aujourd'hui que sur la création contemporaine. Dès le hall, le visiteur comprend qu'il n'est pas venu ici pour rien. Accueilli par deux imposants portraits royaux -on n'est pas loin de la grandeur nature-, signés Dirk Braeckman, l'oeil se met immédiatement au diapason d'une tonalité tout en retenue -on pouvait s'y attendre, si portrait il y a c'est un portrait qui ouvre...