"Crush"

Si Sam Shepherd, l'unique cerveau derrière le projet électronique Floating Points, a pu parfois traîner une réputation de geek intello (le musicien est aussi doc...

Si Sam Shepherd, l'unique cerveau derrière le projet électronique Floating Points, a pu parfois traîner une réputation de geek intello (le musicien est aussi docteur en neurosciences), il a aussi prouvé qu'il pouvait se mouvoir sur des terrains plus dance (il fut résident du fameux Plastic People, l'un des principaux temples des nuits londoniennes, fermé en 2015). En l'occurrence, pour son deuxième album, Shepherd fait justement mine de viser plus précisément le club. Mais toujours à sa manière. Avec une élégance jamais démentie et un goût constant pour la recherche de textures inédites, Crush parvient à remuer à la fois le corps ( LesAlpx), mais aussi les esprits, de la rêverie orchestrale de Falaise en ouverture, au groove fractal de Environments ou Apoptose pt 2.