Amaka, l'avocate des femmes que les lecteurs attentifs avaient déjà rencontrée dans Lagos Lady, le premier roman de Leye Adenle, est très remontée: hors de question de laisser le chief Ojo devenir gouverneur de Lagos après la mort (violente et sans doute sus...

Amaka, l'avocate des femmes que les lecteurs attentifs avaient déjà rencontrée dans Lagos Lady, le premier roman de Leye Adenle, est très remontée: hors de question de laisser le chief Ojo devenir gouverneur de Lagos après la mort (violente et sans doute suspecte) du principal candidat; elle vivante, ce voleur, assassin et pédophile de chief Ojo la trouvera toujours sur sa route, dût-elle frayer avec les pires filous du coin et même truquer des élections -un comble pour cette avocate spécialisée dans le droit des femmes (une gageure au Nigeria)! Pas étonnant que l'américain Lee Child adoube le polar et son auteur, qualifiant ce dernier de " meilleure nouvelle voix du roman noir". De fait, on retrouve chez les deux hommes le même rythme, le même humour et le même plaisir même pas coupable d'en faire baver à ses ennemis, le "girl power" et la folie nigériane en plus en ce qui concerne Adenle! Rétrograde dans ses méthodes (expéditives) mais extrêmement contemporain dans le choix du héros de son serial, Leye Adenle apporte un sacré vent de fraîcheur sur le genre, qui trouve décidément en Afrique (on pense entre autres à Deon Meyer) de nouveaux terrains de jeux bien excitants.