Du 2 juillet au 31 août

"La" pause apéritive des deux mois d'été! Chaque jour de la semaine, à 12h15 sonnantes, 40 minutes de concert à cinq euros: on fonce -avec la marmaille en prime, invitée gratuitement jusque treize ans. Rien ne change à la for...

"La" pause apéritive des deux mois d'été! Chaque jour de la semaine, à 12h15 sonnantes, 40 minutes de concert à cinq euros: on fonce -avec la marmaille en prime, invitée gratuitement jusque treize ans. Rien ne change à la formule magique, qui fait ses preuves depuis 32 éditions déjà: ni le lieu (le merveilleusement délabré Conservatoire de la capitale), ni le rythme des exécutions (faites vos choix: le lundi est consacré à des rencontres "contrastées", le mardi à la musique ancienne, les mercredi, jeudi et vendredi, respectivement à celles des XVIIIe, XIXe, et XXe/XXIe siècles). Bonnes surprises assurées, grâce à l'exploration systématique des nouveaux talents et d'univers sonores méconnus -les bibliothèques regorgent de trésors dormant à l'abri des modes. Pointons pour 2018 -mais c'est un réel crève-coeur, tant tout paraît délicieux: le couple formé par la pianiste belge Dominique Cornil et sa fille soprano Cécile Lastchenko, dans un récital de mélodies (Britten, Ravel, Debussy, Absil) composées sur des poèmes de Rimbaud, Verlaine et Klingsor.