Les séries israéliennes se portent bien, merci. Surtout lorsqu'elles abordent la complexité et la duplicité des relations entre leur pays et le monde extérieur, amis ou ennemis, ou encore entre ses propres services de renseignement et ses citoyens. La première saison de False Flag ( "fausse bannière", faisant référence à la manière dont on emprunte les signes de reconnaissance d'un ennemi pour le tromper), Kfulim, ("agent double") en hébreu, plongeait malgré eux cinq Israéliens "au-dessus de tout soupçon" dans une intrigue noueuse: ministre iranien enlevé, Moscou en coulisses, Hezbollah infiltré, Shin Bet et Mossad aux abois. Au jeu de "qui est qui et réciproquement?", assumant les codes du thriller intime, la seconde saison remet en selle sa brillante distribution (un de ses points forts), aux prises d'entrée avec un attentat sur un pipe-line menaçant une paix fragile entre l'État hébreu et la Turquie. Truffée de ressorts psychologiques et de sursauts scénaristiques cinglants, Kfulim est une réussite de bout en bout.

Série créée par Amit Cohen et Maria Feldman. Avec Angel Bonanni, Moris Cohen, Mickey Leon, Sergey Bukhman, Hanna Azoulay.

8